• Music-Hall imaginaire pour quatuor de comédiens chanteurs et deux poly-instrumentistes

Ce Music-Hall onirique raconte le voyage nocturne de deux secrétaires en quête de l’âme soeur et de l’homme idéal… Au petit matin, il faut se rendre à l’évidence : le Prince charmant n’existe pas. C’est à l’amour de rendre le voisin de bureau prince et charmant !

Avec sa verve poétique et sa fantaisie jubilatoire, René de Obaldia est lui-même un fantasme, un ovni littéraire, un « académicien encore vert » , inventeur de « la littérature du plus léger que l’air » .

ma selection