Réalisateur

Année de production

2012

Durée

Editeur vidéo

La Compagnie des Indes

EN VENTE SUR LE SITE ARTE BOUTIQUE : Festival d’Avignon, édition 2011 – Coffret 5 DVD

Chaque année, en juillet, Avignon devient une ville-théâtre accueillant des dizaines de milliers d’amoureux du théâtre de toutes les générations pour ce qui est incontestablement le plus grand festival de théâtre au monde.

Des grands noms du spectacle contemporain…
Anne Térésa De Keersmaeker, Patrick Pineau, Boris Charmatz, le meilleur de la scène internationale, pour des représentations originales et des débats uniques dans la vie culturelle mondiale.

DVD 1 : « Le Suicidé » réalisé par Dominique Thiel.
Pièce de de Nicolas Erdman, mise en scène par Patrick Pineau : 150 minutes
– Le texte de Erdman est une formidable pièce pour les acteurs, une farce noire pleine de force de vie et d’humour. Songer que cette œuvre, écrite en pleine ère stalinienne, a été interdite jusqu’en 1987 donne la mesure de sa portée subversive. Une comédie loufoque et mordante servie par des acteurs de premier ordre : Anne Alvaro, Hervé Briaux, Sylvie Orcier et Patrick Pineau en tête.

BONUS :
* Documentaire de Jérôme Cassou « Erdman Pineau Répétition à ciel ouvert » 26’ autour des répétitions de son spectacle « Le suicidé », de Nikolaï Erdman. L’occasion de faire la lumière sur cet auteur trop méconnu qui, en seulement deux pièces, toutes deux censurées par le régime stalinien, aura marqué l’histoire du théâtre russe.
* Conférence de presse. : 10’
* Extrait de « Peer Gynt », Pièce mise en scène par P. Pineau à Avignon en 2004.
* Sous-titres pour sourds et malentendants.
* Partie Rom comportant la bible du spectacle.

DVD 2 : « Mademoiselle Julie»  de Auguste Strindberg, mis en scène par Frédéric Fisbach.
Un film réalisé par Nicolas Klotz : 100 minutes
– Il ne s’agit ici en rien d’une ‘captation » traditionnelle. Le cinéma a régné sur le plateau-studio, filmant Juliette Binoche, Bénédicte Cerruti, Nicolas Bouchaud, qui jouaient Mademoiselle Julie d’August Strndberg dans la mise en scène de Frédéric Fisbach.
Tout est respecté scrupuleusement : l’oeuvre du grand dramaturge dans la traduction de Terje Sinding, l’esprit de la mise en scène, la direction d’acteurs. Elle est simplement transformée, avivée par le fait que la caméra saisit souvent les interprètes de très près. Le film suit la mise en scène tout en étant un  film avec ses cadrages et son découpage, son montage.

BONUS :
* 2 Court métrages de Nicolas Klotz : 2x 10’
*Conférence de presse : 10’
*Extraits spectacles « mémoires » de Frédéric Fisbach. : 3 x 3’
* 5.1 surround
* sous titres pour sourds et malentendants
* partie Rom comportant la bible du spectacle.

DVD 3 : « Cesena » Chorégraphie de Anne Teresa de Keersmaeker : (partielle)
– Présenté cette année dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes d’Avignon à quatre heures et demie du matin, Cesena se présente comme le prolongement d’En Attendant.
Plus qu’un spectacle, ce qui nous est proposé ici, c’est de partager l’expérience fondamentale d’une danse qui remet au centre la question de notre matérialité, de notre condition de mortels.

BONUS  :
* Extrait de « En Atendant » joué lors de la 64eme édition du Festival d’Avignon.
* Conférence de presse
* Partie Rom comportant la bible du spectacle.

DVD 4 (double) « Mémoires du Festival 2011 »

disque a : « Boris Charmatz:
(Double DVD « bonus » ne pouvant faire l’objet d’une vente à l’unité)
– le chorégraphe Boris Charmatz a été choisi comme artiste associé du Festival d’Avignon en 2011 ce qui constitue une première dans l’histoire de ce festival théâtral et marque la place majeure de la danse dans les arts de la scène.
Nous les présentons, lui et son travail, au travers d’un DVD comprenant :
* La captation « Enfant » : (partielle)
Boris Charmatz peuple la Cour d’honneur du Palais des papes d’une nuée de vingt-six enfants âgés de six à douze ans. Inspirée par la vision nocturne d’une grue installant la scène et les gradins de la Cour d’honneur, la pièce s’inscrit dans le fil de régi, l’un de ses précédents spectacles. Enfant introduit une substance plus troublante et complexe dans des rapports de force, dont l’univocité ne demande qu’à être remise en chantier. Chaque geste est risque de subversion, un aimant puissant vers l’inconnu. Un véritable, réapprentissage de la liberté, qui pourrait conduire à une éphémère république des enfants. 20 minutes
* Le documentaire de Hélène Bouquin « Boris Charmatz» 26’ En pleine préparation de son prochain spectacle « Enfant », joué cet été dans la cours d’honneur, c’est parfois seul face à son « œuvre », parfois entouré d’une trentaine d’enfants et de danseurs sur fond de grues et de machines, que Boris Charmatz revient sur sa fulgurante carrière.
* Conférence de presse : 10’
* Présentation des deux chorégraphies de Boris Charmatz : « Bataille » et « Levée des Conflits » jouées au Festival d’Avignon : 2 x 3’
* Partie Rom comportant la bible du spectacle

disque b : « Mémoires de l’édition 2011 » : Mémoire encyclopédique de l’édition 2011 du Festival d’Avignon avec une quarantaine d’ extraits de spectacles. Chaque extrait est d’une durée  moyenne de 3 minutes.

ma selection