Une vieille dame milliardaire est très généreuse avec un dandy mondain qui l’amuse follement. La fille et le gendre de la vieille dame n’apprécient pas de voir leur héritage ainsi dilapidé.

Le décor est celui d’un cossu salon bourgeois. Trois personnages vont s’affronter. La mère, Madame Caquencourt maraboutée par un dandy mondain, Jean-Florent Marnier, et la fille, tous trois rejouent à leur façon une des affaires familiales les plus passionnantes de ces dernières années qui faillit s’achever en tragédie grecque : celle de la famille Bettencourt. Mais la solitude et la vulnérabilité de la vieillesse sont aussi l’autre sujet de Parce que je la vole bien et ce thème n’intéressera pas que les milliardaires !

Toute ressemblance ou similitude avec des personnages existant ou ayant existé n’aurait qu’un seul but : vous faire rire.

ma selection