Réalisateur

Sophie Laly

Année de production

2014

Durée

30 minutes

Format

HD - 16/9ème

Festival d’Avignon 2014 – Sujets à Vif – Programme A

Une femme tend ses mains devant elle et dit : « Un jour je serai humaine. » Phrase entendue dans un hôpital psychiatrique par David Léon. L’énigme de cette phrase, sa puissance, a déclenché l’écriture du texte qui porte pour titre son pluriel : Un jour nous serons humains. Ce « nous » est la réunion d’Hélène Soulié, David Léon et Emmanuel Eggermont qui ont décidé d’inviter la jeune actrice Marik Renner afin de constituer une performance à huit mains, un quatuor où les mots, les corps en présence et en absence, le chant des oiseaux, mais aussi le bruissement de leur envol dans le Jardin de la Vierge, constituent une véritable partition musicale et scénique. C’est une adresse aux Hommes aussi bien qu’aux Bêtes. Un appel à notre humanité. Un appel à ne pas disparaître, engloutis. Un appel à nommer l’innommable. Un souffle.

David Léon a commencé à écrire au conservatoire de Paris. Auteur mais aussi éducateur auprès d’adultes psychotiques, il compose ses pièces comme des partitions verbales, à la frontière entre la folie et la raison. David Léon est auteur associé à la metteuse en scène Hélène Soulié. Ses pièces sont publiées aux éditions Espaces 34.

Hélène Soulié, metteuse en scène, s’est formée à l’ENSAD de Montpellier et à l’université Paris X. Ses oeuvres, aux esthétiques radicales, sont portées par l’essence et l’urgence « de dire » et de donner à entendre « l’inentendable ». Avec sa compagnie EXIT, elle a mis en scène Tarkos, Fosse, Ibsen et dernièrement Un Batman dans ta tête de David Léon, auteur avec lequel elle est associée.

Danseur-chorégraphe, Emmanuel Eggermont développe ses projets au sein de L’Anthracite. De ses deux années passées en Corée du Sud, et de son travail avec Raimund Hoghe, il a tiré une attention pour l’essentiel. Sans nier une recherche sur la force possible de la scène, son écriture est précise et minimale.

ma selection