Dans cette pièce, Shakespeare invente un roi illégitime et plonge dans les pires histoires des pires familles. Usurpateur du trône de son neveu Arthur qui s’est réfugié à la Cour de Philippe de France, le roi Jean règne, sous la haute surveillance de sa mère Eléonor. Une guerre, dont l’enjeu premier est la ville d’Angers, s’engage alors entre la France et l’Angleterre… C’est le point de départ de la pièce : illégitimité, guerre et rébellion.
Avec tambours et trompettes « Vie et mort du Roi Jean » nous expose et explose la récurrente sauvagerie de l’homme.
C’est l’ascension d’un pouvoir absolu qui grise, pouvoir sans autre objet que lui-même, trop embourbé dans le mécanisme politique et la spirale guerrière, c’est le destin bouché d’un pouvoir qui soudain trébuche.

ma selection