Drame romantique en prose, Angelo, tyran de Padoue est une pièce méconnue du répertoire de Victor Hugo (1802-1885). C’est âgé d’une trentaine d’années mais déjà empreint de maturité, que celui-ci a écrit pour la scène du Théâtre-Français cette histoire de tyrannie et de sentiments. Une tragédie pétrie de puissance et de fragilité, où le destin de quatre êtres passionnés se joue en l’espace de trois journées.En choisissant Victor Hugo pour sa première grande mise en scène de théâtre, Christophe Honoré étonne, intrigue. ‘Angelo, tyran de Padoue’ surprend plus encore : peu montée, cette pièce en est presque incongrue. Pour lui, il s’agit d’un texte dont la clarté cache bien des portes secrètes et des souterrains obscurs et ambigus. Impuissant à se faire aimer, jaloux, suspicieux, autoritaire et violent, le tyran ne parviendra pas à changer le cours des inclinations.

ma selection