Réalisateur

Isabelle Julien

Année de production

2021

Durée

72 minutes

Format

HD - 16/9

Directeur de la photographie

Madjid Hakimi

Chorégraphe(s)

Marcos Morau

Lieux de tournage

Cour d'Honneur du Palais des Papes, Avignon

Coproduction

La Veronal, Festival d’Avignon, Arte France, La Compagnie des Indes

1er diffuseur

Arte

S’il y a un paradis, il est ici et maintenant (Luis Buñuel).
Au son des battements de tambours et d’un vibrant chant folklorique, huit danseuses entrent dans la ronde en une danse frétillante. Un essaim, une nuée. Elles glissent à vive allure dans leurs costumes traditionnels rayés, derviches faisant tourner leurs longues et larges jupes. Au centre de la scène, une croix aux cordes enroulées place la performance sous un signe mystique et énigmatique.
Au commencement est le verbe, le cri, souffle primitif de la vie, le corps et la chair. De ces corps en mouvements, des images surgissent. Impressions et paysages oniriques aux contours flottants où passé, futur et présent se confondent. La horde des femmes se meut, se débat, se rassemble, crie et tente de se libérer.
Le langage chorégraphique singulier de Marcos Morau nous attire aux frontières du réel avec une force tellurique impressionnante. Entre mélopées traditionnelles et rythmes hypnotiques, folklore et modernité, le créateur espagnol rend hommage à l’univers de Luis Buñuel et à la révolution surréaliste dans une danse à la temporalité fragmentée, à l’architecture stratifiée. Une écriture qui met l’imagination au pouvoir pour nous permettre de vivre, sentir et exorciser le moment. Une libération !

ma selection